___________________ S'élever par soi-même ___________________
___________________ S'élever par soi-même___________________

Les mots de l'Éducation

 

Alain  L'École

 

   ● " Toute heure de cours durant laquelle l'élève n'a pas lu et n'a pas écrit est une heure perdue. " 

 

Alain (1868 – 1951), Propos sur l'Éducation

 

    ▪ Sous les formes de la maxime classique, Alain nous rappelle ici que l'école est d'abord la gardienne du développement de ces capacités uniques des hommes que sont les savoirs lire écrire compter, et qu'à vouloir devenir autre chose qu'une université des premiers âges, ce ne sont plus ses heures d'apprentissage qui se perdent, mais elle-même.

 

 

 

 

 

Assurance professionnelle

  des cours

 

AXA n°10527630104

 

Camus  Louis Germain

 

    ● Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j'étais, sans votre enseignement et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé. (...) 

 

Lettre d'Albert Camus à son instituteur, Louis Germain, après la réception de son Prix Nobel de Littérature (1957)

 

     ▪ Tel un héros grec conté par Homère, un homme peut-il renverser seul les forces contraires de la fatalité ? Camus  témoigne ici que cette route ne peut se passer de la présence des maîtres, que toute personne avance sur ce chemin guidé par leurs modèles, et que le prix Nobel se reçoit à quatre mains. 

 

* * *

 

Cours Germain © 2020

 

Cabinet d'Enseignement

Les Destins Grecs

Enquête sur les origines de la culture

 

 

Les Idées du livre 

 

 

  • « La culture, née des hommes à genoux, est ce qui fait de l'homme un être debout. » p.34

Les Destins grecs sont d'abord une invitation à redécouvrir la culture loin de ses définitions communes, intellectuelles ou artistiques, pour la comprendre comme une expérience unique de sauvegarde, de résurrection et de liberté humaine. 

 

 

  • « Je cherchais un mot qui synthétiserait toutes ces découvertes et le trouvais : la Résurrection. » p.37

Son enquête, entre suspens de la découverte et traits d'humour de l'auteur, nous invite à réentendre les voix oubliées des légendes chrétiennes pour y redécouvrir le socle de nos valeurs civiques contemporaines, et le ciment des solidarités qui ont fait notre République. 

 

 

  • « Et si la flamme du Soldat inconnu sous notre Arc de Triomphe était celle de tous nos rêves de culture ? » p.56

Les Destins grecs sont aussi un livre qui réhabilite l'engagement, pour faire de nos hommes politiques des artistes sans doute incompris de la chose publique, et de leurs actes, des œuvres civilisatrices parfois réussies.

 

 

  • « Qu'est-ce qu'une nation ? C'est ce plébiscite de tous les jours, tous les soirs de défaites. » p.101

Alors qui suivre aujourd'hui ? Nos intellectuels épris de tous les chastes idéaux démocratiques de la culture, ou ceux qui choisissent le sang, la terre, la croix et les armes pour mieux la servir ? 

 

 

  • « Jeanne d'Arc, vierge chrétienne de Domrémy qui dans la nuit sans fin du Moyen-âge mit au monde un fils appelé nation France, et dont le nom portait déjà celui de notre Arc de triomphe. » p.112

C'est à ce modèle de la culture qu'invitent les dernières pages de cet essai dans la redécouverte du destin de notre héroïne nationale Jeanne d'Arc, pour contempler dans la sainte de nos églises et la guerrière de nos assemblées, notre déesse française civilisatrice.

 

 

  • « De tout ce qui a vit et pensé, c'est nous les femmes la gente la plus misérable. » p.144

Le livre se conclut dans la poésie dramatique d'un autre mythe classique, celui du destin grec de Médée, une autre sorcière barbare et meurtrière. Aura-t-elle droit elle aussi à être sauvée ?

 

 

                                                                                   Cours Germain


 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Cours Germain, 2009 / 2020. Cabinet d'enseignement. Agrément de services à la personne. 487 703 571.